01 47 07 02 60

Céphalées médicamenteuses : des céphalées dues aux médicaments

Le cercle vicieux des médicaments pour maux de tête ! 

La surconsommation des médicaments à l’origine des maux de tête

 

La consommation chronique et excessive de médicaments contre les maux de tête est la cause des céphalées médicamenteuses. C’est-à-dire des maux de tête dus aux médicaments pour les maux de tête !!!
Les céphalées par surconsommation de médicaments commencent en principe par des maux de tête épisodique – migraine ou céphalée de tension. Le malade prend un analgésique ou un autre médicament. Les épisodes des maux de tête se rapprochent progressivement, de même que la prise de médicaments, pour devenir quotidiens.

Les céphalées médicamenteuses sont oppressantes, persistantes et souvent particulièrement douloureuses au réveil. Il n’existe pas de définition absolue de la surconsommation de médicaments. Une limite proposée est la prise régulière d’analgésiques simples 15 jours ou plus par mois, ou la prise d’associations analgésiques incluant de la codéine ou des barbituriques, ou d’ergotamine ou de triptans plus de 10 jours par mois.

Au plan de la prévalence, les céphalées médicamenteuses affectent jusqu’à 5% de certaines populations, les femmes plus que les hommes.

 

Quels sont les signes et les symptômes des céphalées médicamenteuses ? 

 

Les signes et symptômes des maux de tête dus à une surutilisation de médicaments peuvent différer selon le type de mal de tête d’origine traité et le médicament utilisé. Les maux de tête liés à la surutilisation des médicaments ont tendance à:

Se produisent tous les jours ou presque tous les jours, vous réveillant souvent tôt le matin
S’améliorent avec des analgésiques, puis reviennent à mesure que l’effet des médicaments disparaissent
D’autres signes et symptômes peuvent inclure:

La nausée
L’Agitation
Difficulté de concentration
Problèmes de mémoire
Irritabilité

 

Quels médicaments sont à l’origine des céphalées médicamenteuses ?

 

Le plus souvent, ce sont des médicaments pris pour soulager les crises de migraine (des analgésiques), par exemple :
– l’acétaminophène (ex. : Tylenol) / paracétamol / ibuprofène / …
– les mélanges d’aspirine ou d’acétaminophène avec codéine et caféine (ex. : Fiorinal, Tecnal)
– les triptans (Imitrex, Maxalt, Zomig, etc.)
– les stimulants (Dexedrine, éphédrine, etc.)
– les narcotiques, opioïdes  (Dilaudid, Fentanyl, morphine, OxyNEO, Tramacet, etc.)

Les médicaments suivants peuvent aussi en être la cause, mais c’est plus rare :
– les anti-inflammatoires, comme Advil et Motrin
– la dihydroergotamine (Migranal)

 

Traitement des céphalées médicamenteuses

Si vous suspectez que vos maux de têtes sont dus aux médicaments contre les maux de tête, il faudrait arrêter ces médicaments sous surveillance médicale : faire un sevrage médicamenteux.  
Suite à cela, et comme en témoignent nos patients, les soins proposés dans notre cabinet permettent de corriger dans la majorité des cas les troubles qui sont à l’origine des différents céphalées et maux de tête en intervenant sur les irritations nerveuses au niveau de la colonne vertébrale, en agissant sur les nerf vague et trijumeau, sur le système vestibulaire et autonome et sur le système proprioceptif.

Quand faut-il s’adresser aux urgences ou à son médecin traitant pour les migraines et céphalées ?

 

  • Maux de tête brusques et sévères comme vous n’en avez jamais eu avant

  • Maux de tête avec fièvre, raideur de la nuque, confusion mentale, convulsions, double vision, faiblesse, engourdissement ou difficultés d’élocution

  • Maux de tête après une blessure à la tête, surtout si les maux de tête s’aggravent

Centre de Chiropraxie pour céphalées, migraines Paris 16

 

Des soins innovants non-médicamenteux pour les céphalées et migraines basés sur des soins chiropratiques combinés à des réhabilitations vestibulaires, proprioceptives et la neurostimulation.

Adresse

11 Avenue Fremiet
75016 Paris

01 47 07 02 60